Chroniques de la débrouille, de Titiou Lecocq

P1030540C’est l’histoire de …
L’héroïne, pionne dans un lycée, cherche par tous les moyens à s’accomplir professionnellement à savoir :
– éviter au maximum tout contact avec l’individu dans le travail et plus spécifiquement le groupe, la meute de travailleurs,
– donner libre court à son amour immodéré pour son canapé,
Pour cela, un seul « métier » est envisageable : écrivain. Pour y parvenir, elle navigue entre jobs de pigiste, free-lance dans l’édition,  etc …
Je ne vous cache pas qu’en plus de cela, Titiou est en pleine rupture,  a un estomac plutôt fragile, préfère partir en vacances dans des pays où les gens sont dans la mouise, histoire de se sentir plus en veine, et fantasme sur Albator.
Voilà, je crois que vous voyez bien le tableau, alors plus une minute à perdre !

20120628-231653.jpgCe que j’en ai pensé …
Franchement, ce roman fait du bien. Ces chroniques sont tombées à point nommé après cette sale période post-13-novembrienne. C’est drôle, c’est cynique, c’est politiquement incorrect. Bref, ça décape ! On ricane, on s’esclaffe en se plongeant dans les déboires et succès de Titiou. Quant à la galerie de seconds rôles, je n’ai qu’un mot à dire : savoureux …

Aux éditions Le Livre de Poche.

Titiou Lecoq est également blogueuse : c’est ici !

Publicités

Une réflexion sur “Chroniques de la débrouille, de Titiou Lecocq

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s