Billie, d’Anna Gavalda

BillieC’est l’histoire de …Franck et Billie (ceux qui aiment Laurie Colwin reconnaîtront le clin d’oeil). Nous découvrons les deux héros de ce roman dans un ravin des Cévennes, en  dangereuse posture. La nuit est là, ils sont blessés, ils ont froid. Pourtant, ils sont de là-bas, des Morilles, et il ne fait pas bon y vivre.
Caravane, eau gelée en hiver, parents absents, cruels et castrateurs, nos deux héros se trouvaient déjà là-bas en bien dangereuse posture. Jusqu’au jour où Alfred de Musset les mets en présence l’un de l’autre … Ou plutôt l’école, ou plutôt leur bonne étoile, ou plutôt Claudine ? Quel chemin suivront ces enfants à qui la vie ne fait pas de cadeaux ? Le lien qui les unit leur permettra-t-il de se construire, d’exister, de se réaliser ? Parviendront-ils à s’extraire de ce gouffre ?

20120628-231333.jpgCe que j’en ai pensé …
Chaque fois que j’ouvre un roman d’Anna Gavalda, j’ai envie de ressentir l’émotion qui m’avait saisie à la lecture de « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ». Et bien ce sera pour la prochaine fois …Pourtant les ingrédients sont là : construction intéressante, personnages touchants, une histoire au demeurant sombre  … Mais difficulté à rentrer dans le roman, à m’y situer. L’argot que pratique volontiers Billie semble être teinté de plusieurs époques, me refusant la vérité du personnage. Quant à Franck, son comparse, il aurait mérité peut-être sa petite voix aussi. Enfin, je ne sais pas. Lui donner davantage la parole. Quant à la fin … Waouh … Il fallait le faire !
Même s’il faut bien l’avouer, la petite musique naissant de l’amitié de ces deux personnages est bien là …
On ne badine pas avec l’amour. Avec l’amitié encore moins.

Aux éditions le dilettante.

Publicités

4 réflexions sur “Billie, d’Anna Gavalda

  1. Anna Gavalda est l’auteure que je ne retenterai plus.. tous ses livres m’ont déçues, Ensemble c’est tout, Je l’aimais, L’échappée belle.. je retente à chaque fois, espérant tomber sur LE livre. Mais il arrive à un moment où il faut dire stop.

    1. Je comprends même si je suis un brin plus nuancée. J’avais vraiment beaucoup aimé son 1er recueil de nouvelles. Quelques uns des sombres aspects ou travers de la nature de l homme y étaient retranscris avec force et humanité. « Je l’aimais » révélait un parti pris et une construction intéressante. « ensemble c est tout » plutôt touchant et divertissant. Et j ai détesté « la consolante » ! Que ferais-je lors de la sortie du prochain ? Cela dépendra forcément de mon humeur. A très bientôt en tt cas pour d autres échanges 🙂

  2. Certains éléments sont chargés d’émotions, comme une pile alcaline : la pièce de Musset m’a fait cet effet, et ensuite plus moyen de lâcher Billie ! Anna utilise des mots tellement visuels que la scène se déroule sous nos yeux, c’est très prenant. J’ai moins aimé le fait de chercher à nous accrocher au début en nous laissant croire à une catastrophe pour remonter le fil de l’histoire, effet artificiel, mais la suite est vraiment réussie. Encore une fois, c’est subjectif : tout dépend qui y trouve “sa” pile. Moi j’ai aimé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s