La Princesse de Clèves, de Marie-Madeleine de Lafayette

Je l’avoue, j’ai honte : je n’avais jamais lu la Princesse de Clèves. Honte absolue. Pourquoi, je n’en ai aucune idée ! Pas lu pendant mes années lycées et depuis … Régulièrement, je me disais « Impératif à lire ». Alors, ça y est, j’y suis.
Cet été, je me suis plongée dans ce roman …

La Princesse de ClèvesC’est l’histoire de …
Sous le règne de Henri II, la cour de Valois est puissante.
Les journées s’écoulent agréablement entre les alliances royales définies a grand renforts de stratagèmes destinées à consolider ou étendre ses positions, récompenser et s’attacher l’allégeance de quelqu’un ou de quelqu’une.
Les intrigues amoureuses et galanteries (liaisons en langage de notre époque) y sont légions. Chaque personnage de cette cour s’en repaît bien volontiers : mariages arrangés, missives, désamour, jalousies se nouent dans le plus grand secret. Que l’on croit ! Le secret à la Cour est une vaste arnaque ! (Vous me pardonnerez l’expression). Un beau jour, débarque en ce lieu, Mademoiselle de Chartes, belle comme le jour, dont la discrétion, la subtilité et la vertu sont des qualités qui lui sont aisément reconnues. Elle attise nombre de convoitises et finalement, Madame de Chartres, sa mère, la donnera en mariage à Monsieur de Clèves.
Mademoiselle de Chartres devenue Madame de Clèves éprouve une tendre affection pour son mari. Rien de plus. Rien de moins.
Un nouveau personnage, jusqu’alors retenu par des affaires internationales revient alors à la Cour : Monsieur de Nemours , beau, charmeur, plein d’esprit, rompu aux affaires de cœur. Ce dernier et Madame de Clèves se découvrent enfin. Leur entourage leur a si souvent parlé l’un de l’autre …
La mise en présence physique de ces deux êtres gracieux bouleversera-t-elle l’alignement des planètes ? Qu’adviendra t-il du mariage de Madame de Clèves ? La princesse acceptera-t-elle une simple galanterie, aura-t-elle d’autres desseins ? Elle, qui n’a jamais connu l’amour, la passion, saura-t-elle s’y abandonner et en accepter parfois le cortège ? Pourra-t-elle vivre avec la perte de contrôle, les affres de la jalousie  ? Qu’adviendront de ses principes et de sa vertu ?
Pourra-t-elle supporter le regard de la Cour sur ses penchants ?
Pour beaucoup d’entre-vous, vous le savez déjà ; mais je ne dirai rien de plus pour les lecteurs qui comme moi il y a quelques jours, n’ont pas lu ce roman.

20120628-231653.jpgCe que j’en ai pensé …
C’est un grand roman d’amour. Ici, point de mièvrerie. Mais des réflexions, les contradictions libérées par la passion, le devenir d’une histoire d’amour, les mécanismes amoureux. Préciosité.
En toute sincérité, la première partie est un peu pénible car les personnages sont posés assez longuement, avec force de détails sur la Cour, ses rites et ses coutumes (prévoir un schéma pour les personnages !).
Cependant, petit à petit, le roman se dégage de ses oripeaux pour aller à l’essentiel et dévoiler sa puissance romanesque. Lisez-le ! Ne faites pas comme moi, n’attendez plus !

Aux éditions Le Livre de Poche.

Publicités

4 réflexions sur “La Princesse de Clèves, de Marie-Madeleine de Lafayette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s