Les deux messieurs de Bruxelles, d’Eric-Emmanuel Schmitt

Les deux messieurs de BruxellesC’est l’histoire de …
Avec ce dernier recueil de nouvelles, Eric-Emmanuel Schmitt tisse des variations autour de l’amour. Chaque nouvelle déploie une histoire originale et convoque différentes teintes de ce sentiment. L’amour amoureux bien sûr mais pas que … Loin de là ! Sans grandiloquence aucune, est mis en scène l’amour qui permet de survivre, celui qui porte, celui qui élève, celui qui verra si peu le jour, celui que l’on regrette. Ces cinq nouvelles que sont « Les deux messieurs de Bruxelles », « Le chien », « Ménage à trois », « Un cœur sous la cendre »,  « L’enfant fantôme » font prendre vie à des personnages de chair et de sang, petits par certains aspects, grands voire immenses par d’autres.

20120628-231653.jpgCe que j’en ai pensé …
Ces nouvelles sont sensibles, parfois cruelles (« Le cœur sous la cendre », « L’enfant fantôme ») et ne nous laissent pour le moins pas indifférents. Nous retrouvons la plume déliée et la fantaisie d’Eric Emmanuel Schmitt. C’est très agréable. Pour tout vous dire, j’ai une tendresse particulière pour « Les deux messieurs de Bruxelles » qui témoigne de façon très humaine d’un débat qui agite notre société française. Quant à « Le chien », comment ne pas ressentir un profond respect pour le personnage central. Mais le terme est-il bien choisi ?
Juste un bémol sur le « Journal d’écriture » que nous propose l’auteur à la fin … Un brin nombriliste non ? Et j’aime que la « magie de la création » reste intacte !

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Quelles sont les nouvelles que vous avez le plus aimé ?

Aux éditions Albin Michel

Publicités

5 réflexions sur “Les deux messieurs de Bruxelles, d’Eric-Emmanuel Schmitt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s