Des corps en silence, de Valentine Goby

C’ est l’histoire de …
Claire est seule avec sa fille. Elle rentre de vacances. Sa tête est pleine, à moins qu’elle ne soit vide. Il lui faut du temps, un peu de temps avant de rentrer. Quelques jours auparavant, Alex est passé sans un regard devant le laurier planté le jour de leur mariage, une valise à la main. Claire n’a plus de désir pour lui. Elle s’ennuie. Leur histoire est finie.
A quelques générations de là, Henriette C., après un premier mariage glaçant (est-ce vraiment le mot ?), découvre l’amour, le plaisir, le désir avec Joseph Caillaux, député sulfureux. Elle l’épouse avant d’assister, démunie, à la déliquescence de son couple. Elle lutte pourtant : bas de soie, dentelles ; mais son mari n’est plus là.

Ce que j’en ai pensé …
Quand le désir est-il parti ? Quels signes avant-coureurs auraient-elles dû percevoir ? Écouter ? Comment ne pas glisser dans une vie dont on n’a pas rêvé ? Comment préserver l’amour, le retenir, le maintenir en vie ? Ce sont ces questions qui agitent le roman de Valentine Goby.
Elle nous pousse au questionnement, à la réflexion sur le couple, ses fragilités, ses renoncements et ses bonheurs.
C’est écrit sans détours, les mots claquent sous la plume de Valentine Goby. Pourtant une atmosphère de douceur s’est emparée de moi à la lecture de ce court roman. Qu’en est-il pour vous ? J’espère que vous ferez cette expérience !

Aux éditions Gallimard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s