La légende de nos pères, de Sorj Chalandon

C’est l’histoire de …
Après une carrière de journaliste, Marcel Frémaux vit, sagement, en écrivant les biographies de people next door.
Un (beau ?) jour, Lupuline (magnifique !) fait irruption dans son existence, et lui demande d’immortaliser les heures de résistant de son père, ce héros.
Car Beuzaboc, le papa en question, a fait partie de la Résistance pendant la seconde guerre mondiale. Ce dernier accueille-t-il le dessein de Lupuline avec joie ?
Pas vraiment. Pourtant, après s’être assuré que Marcel Frémaux serait un confesseur et adversaire à sa mesure, il finit par accepter ; et confie à notre biographe quelques épisodes de son combat. Débute ainsi, entre les deux hommes, une passe d’armes têtue, parfois sévère, parfois tendre. Notre Marcel pousse le vieux Beuzaboc à se révéler. Est-ce le seul à se dévoiler ? Marcel a-t-il un objectif plus personnel dans cette quête de vérité ?
L’intrigue voit le jour au fil des premières pages, sans se faire remarquer, puis s’étoffe et n’en finit pas de se renouveller, si bien que lâcher le livre paraît inconcevable !

Ce que j’en ai pensé :
A coup de phrases ciselées, l’auteur nous conduit sur la voie de la vérité du vieux Beuzaboc, dans le murmure assourdissant de l’amour et l’admiration que Lupuline et Marcel portent à leur père respectif. Vous en révéler davantage … Impossible … Ce serait mal, ouh là là, très très mal !
Je ne dirai donc plus un mot (ah si … peut-être … lisez-le !!)

Chez Grasset

Publicités

2 réflexions sur “La légende de nos pères, de Sorj Chalandon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s